Paroisse de la Bonne Nouvelle

Rechercher

Eclairage – 01/02/2021 – À vos masques, prêts ? Cherchez !

« Console-toi, tu ne me chercherais pas si tu ne m’avais trouvé. »

 

 

C’est le propos qui m’est spontanément venu à l’esprit en regardant l’affiche du Dimanche de la Santé et la phrase qui l’illustre, tirée de l’évangile du jour : « Tout le monde te cherche » (Mc 1, 17)
Rassurez-vous, je ne vais pas jouer à la philosophe en dissertant sur la Pensée 553 de Blaise Pascal l Non elle est simplement pour moi l’occasion d’une réflexion sur le sens de cette parole et sur ce qu’elle nous dit aujourd’hui.

 

Le verbe « chercher » apparaît tant de fois dans la Bible qu’il est impossible de relever toutes les occurrences que me donne la Concordance biblique de la TOB. Les quelques quatre mille caractères qui me sont impartis dans cet « Éclairage » n’y suffiraient pas ! Entre : chercher une aiguille dans une botte de foin, chercher un emploi, chercher une solution, chercher ses clés, chercher le bonheur, chercher le mot que j’ai sur le bout de la langue, ou chercher Dieu, ce verbe transitif est parmi ceux que nous utilisons le plus souvent, surtout à partir d’un âge où nous avons fort heureusement plus de temps pour chercher ce que nous perdons et oublions l

La Pastorale de la santé s’explique ainsi sur le choix de ce thème : cette affirmation des disciples laisse entendre que le passage du Christ sur les chemins de Galilée ne laisse personne indifférent. Il guérit. Il relève. Il expulse les démons. L’espérance messianique se réalise, le règne de Dieu se fait proche et l’Évangile est annoncé aux plus fragiles (sic).

Faut-il penser que tout le monde cherche Jésus parce qu’il guérit les malades ? Vous ne me contredirez pas si je vous dis qu’en cette période difficile de pandémie il est aisé de comprendre un tel engouement de la foule ! Imaginez un instant Jésus chez nous aujourd’hui… Il serait cherché, recherché, invité, et alors, fi du vaccin ! Il suffirait de « toucher la frange de son manteau » (Mc 6, 56), pour être guéri. Que diraient les médias divers qui titrent ou argumentent sur l’indifférence religieuse du moment et la recherche des fidèles disparus ? (Cf La Croix 6 janvier 2021).

Où donc est Dieu ?

La recherche de Dieu ne ressemble à aucune autre recherche parce qu’elle ne se fait pas en zappant sur une télécommande ou en consultant un moteur de recherche. ll peut arriver qu’elle soit rencontre brutale comme un coup de foudre, ou naturelle comme pour ceux qui sont nés dedans. Quoi qu’il en soit, comme toute relation elle demande à être entretenue, cultivée parce que Dieu ne se donne pas d’une manière définitive, ne se range pas dans un coin de l’esprit ni même dans une église. Sa rencontre ne se fait pas à grand coup de pub ou de télé-réalité, elle se fait le plus souvent dans le silence d’un cœur à cœur ou dans l’inattendu d’une parole, d’un sourire, d’une lecture.

N’est-ce pas cet effet de surprise qui attirait les contemporains de Jésus qui le cherchaient et qui faisait qu’un Zachée n’hésite pas à grimper sur un sycomore parce qu’il cherchait à voir qui était Jésus ? Une recherche sérieuse commence par un désir, celui de vouloir rencontrer quelqu’un qui interpelle et fait sortir de la routine.

Avoir le désir de rencontrer Dieu c’est déjà le trouver puisque ce désir vient de lui qui n’attend que ça : Voici que je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui ; je prendrai mon repas avec lui, et lui avec moi. (Ap 3, 20).

« Bas les masques ! » l C’était là une expression souvent utilisée en début de Carême dans nos réflexions d’aumônerie avec les jeunes… Et si on la reprenait ? Si, à défaut de pouvoir ôter nos masques sanitaires, nous enlevions celui de notre cœur et profitions de ce temps fort pour chercher et rencontrer Dieu en vérité ?

Il est là, et il marche à nos côté, il lui arrive même de nous porter sur ses épaules dans les jours difficiles comme dans le songe connu de cet homme qui au soir de sa vie revoit Jésus marchant avec lui sur une plage.
Cf. https://www.latoilescoute.net/je-te…