Paroisse de la Bonne Nouvelle

Rechercher

Homélie du 27ème dimanche du temps odinaire

Dimanche 2 octobre 2022

"Augmente en nous la foi" (Luc 17,5)

Cette demande des Apôtres envers Jésus est très belle. Et elle est unanime du côté des Apôtres. Ces derniers ont un même désir. Un désir qu’ils présentent au Christ : « Augmente en nous la foi ». Mais c’est quand même curieux. Alors que les Apôtres sont avec Jésus depuis un long moment, qu’ils vivent avec lui dans leur quotidien, qu’ils l’ont vu guérir et pardonner des personnes. Alors qu’ils ont aussi fait l’expérience de la pêche miraculeuse (Luc 5,5) et qu’ils l’ont entendu et vu avoir une puissance d’autorité sur la création notamment lors de la tempête apaisé (Luc 8,25), les Apôtres demande à Jésus d’augmenter leur foi. Nous nous posons la question à savoir quelle est donc la foi des Apôtres ?

Par la manière dont Jésus répond, on peut avoir l’impression que les Apôtres n’ont toujours pas la foi… Jésus dit : »Si vous aviez la foi comme une graine de Moutarde… » (Luc 17,6). Autrement dit, peut-être qu’ils n’ont même pas « la foi gros comme une graine de moutarde » ?

Les Apôtres sont des pécheurs comme toutes personnes. C’est leur condition. On le voit bien dans les évangiles par exemple dans le passage où Jésus traverse la Samarie et qu’il n’est pas accueilli. A ce moment-là deux des disciples disent au Christ : « Seigneur, veux-tu que nous disions que le feu tombe du ciel et les consume ? » (Luc 9,54)

Juste après leur réflexion : Jésus les réprimandes. Jésus, Vrai Dieu et Vrai Homme, même s’il n’est pas accueilli, continue d’aimer les gens, Il est patient. Il ne sait pas faire autre chose qu’aimer, que de pardonner et d’intercéder auprès du Père. Il ne cesse de prendre sur lui les péchés du monde pour soulager la détresse humaine.

Les Apôtres n’ont pas encore conscience de ce que réalise Jésus lorsqu’Il vit au milieu d’eux. Jésus est pourtant pédagogue. Il donne des enseignements. Il témoigne de la Gloire de Dieu par ses miracles. Il est vraiment le Fils de Dieu ! Et les Apôtres mettent du temps à comprendre ce qu’est la véritable foi en Dieu.

 

Jésus va répondre à leur demande. Les Apôtres qui demandaient « Augmente en nous la foi », vont continuer à suivre Jésus sans tout comprendre car Il aime le Seigneur et ils désir le servir. Ils ont tout quitté pour le suivre. Plus tard dans ce même Evangile, Jésus leur demandera de préparer la Pâque : Il enverra deux de ses disciples en leur disant : « Allez nous préparer la Pâque, que nous la mangions » (Luc 22,8). Cet évènement sera l’institution de l’Eucharistie et au cours de ce repas préparé par ses disciples Jésus dira : « J’ai tellement désiré manger cette Pâque avec vous avant de souffrir ». (Luc 22,15)

Oui petit à petit les Apôtres vont comprendre que Celui qui a fait des miracles et qui délivre les hommes du péché. Celui qui a autorité sur la création, c’est Celui-là même qui va souffrir sa passion en se faisant péché. C’est Jésus-Christ, innocent, qui va s’offrir et mourir sur une Croix pour délivrer les hommes des péchés.

Les récits de la passion prennent une place importante dans les évangiles. Et la Bonne Nouvelle c’est que la passion du Christ, la souffrance qu’il a endurée pour combattre les puissances du mal, ne conduit pas qu’à la mort de Jésus. Après la mort il y a la Résurrection, c’est à dire la puissance de Vie qui est éternelle et qui existe au-delà de toute fin. C’est cette puissance qui va Ressusciter le Fils de Dieu. C’est notre espérance et c’est la foi que vont recevoir les Apôtres. 

Jésus par sa passion et sa résurrection fait grandir la foi et nous célébrons encore aujourd’hui ce don gratuitement. C’est comme communauté de baptisé que nous célébrons l’Eucharistie en proclamant la foi de l’Eglise. Nous avons à demeurer dans cette foi et à vivre de l’Amour du Christ en partageant cette foi à nos frères et sœurs qui sont dans l’attente de la Rencontre avec notre Seigneur. Et la joie de croire se manifeste lorsque nous allons auprès des personnes qui sont dans le besoin. C’est le chemin de fraternité que Jésus ne cesse de nous inviter à vivre.

Amen